Les nonnes urbaines

Samsara, nirvana et vie quotidiennegraffiti-hautepeg-845x321 - copie

Nonnes dans la ville, dans la vie. Quotidienne et quoi? Ah oui! le Samsara, le Nirvana, trouver  le point entre les deux.  On essaie en tout cas…

Le samsara, ah oui, l’enfer pour les Orientaux, le monde des illusions et des désirs inextinguibles. Et le Nirvana? L’extase. Le paradis. la fin des illusions. Bingo!

Quelle illusion!

Et comme nonnes, vivre sa vie selon ses voeux d’ordination, c’est vivre autrement que par ses vieilles habitudes de Samsara et de désir de Nirvana. C’est rester là. Ici et maintenant. S’incarner. Ne plus vouloir s’échapper. On essaie en tout cas…

Nous habitons la ville de Québec. Avec ses bruits, ses souffrances. Itinérance, polices, etc. Nous habitons la ville avec ses vieux édifices d’un autre âge, ses toits recouverts de neige. Ses lumières, ses ombres. Et notre dojo comme un oasis au coeur de cette ville.

C’est là que nous vivons notre pratique. Là et ailleurs sur cette terre où nous sommes. Éternellement.